La police de la chaîne alimentaire est une police à part entière

« La criminalité organisée trouve aujourd’hui dans le champ alimentaire un cadre où elle peut sévir sans risquer beaucoup. La détection doit être à la hauteur. »

Ce sont les mots de Benoît Assémat, Inspecteur général de santé publique vétérinaire, et expert au département “Risques et crises” de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ). Il plaide notamment pour la mise en place d’une approche globale des enjeux de sécurité de la chaîne alimentaire.

Pour en savoir plus : La police de la chaîne alimentaire est une police à part entière

Laisser un commentaire